FESTIVAL MUSRARA MIX

Du 29 au 31 mai  | 18ème édition

 

L’ IFJ – Romain Gary est très heureux de s’associer une nouvelle fois au Festival MUSRARAMIX qui se tient cette année du 29 au 31 mai, en invitant 3 artistes francophones.

 

« Le vent tourne » 

Pour cette édition, le festival multidisciplinaire questionne l’état d’incertitude dans lequel est plongé le monde lorsque le futur n’est pas clair et que notre sort se trouve non seulement entre nos mains, mais aussi entre les mains de la nature, du temps, et entre celles des autres hommes, en invitant 70 artistes internationaux.
Toute la programmation en ligne

 

Laissez vous remuer…   par les ruptures et dissonances du  Solo de Jean-Philippe Gross
| 30/5/2018 – 21:40 | Beit Canada 22, rue Shivtei Israel, Salle Rhinocéros (1er étage)

Le musicien français Jean-Philippe Gross s’est spécialisé dans le rapport physique des systèmes sonores instables. Il exploite de façon exceptionnelle l’imprévisible énergie de circuits électriques chaotiques, pour des moments musicaux exaltants. D’une certaine manière, ses pièces sont des sculptures dans l’espace & du temps. En se concentrant sur l’expérience auditiveet psycho-physiologique de l’auditeur, Jean-Philippe Gross construit méticuleusement moments de tension et ruptures dans la séquence linéaire, éclairés par une attention au silence.

 

Plongez…  dans le ruissellement des voix de Panta rhei, de Soline de Laveleye & Ragnar Chacin
| Du 29 au 31 mai, de 19:00 à 23:00 | École Musrara 9 Ha-Ayin Het, (à l’intérieur, dans l’ancienne pièce à eau de l’école)

Tout coule, tout passe. S’il est vrai qu’on ne se baigne jamais deux fois dans la même rivière, peut-on figer dans une immobilité minérale une lecture univoque du passé ? La mémoire n’est-elle pas un lit poreux où se brassent les âges et les rencontres, une chambre d’échos où résonnent des bribes de récits, un courant où ricochent une infinité de voix ?  L’installation Panta rhei propose au visiteur de se prêter à un bain ritualisé, de ceux dont on sort avec des forces nouvelles et une attention ravivée, lavé de tout ce qui nous obstruait.
En arrivant à Jérusalem, lieu de mémoire par excellence, de récits contrastés et de tensions extrêmes, Ragnar Chacin et Soline de Laveleye ont ressenti le besoin de faire peau neuve, de se débarrasser les rétines et la peau d’images poussiéreuses, éculées, compassées, hérissées de certitudes. Et d’aller se plonger dans le lit d’une mémoire plurielle, aux reflets changeants.
Dans cette installation performative, le spectateur est accueilli en invité et se laisse guider d’une première salle à une seconde. Il prend un temps de pause et s’offre une cure, en se plongeant dans un ruissellement de voix, transmises ou transposées. Après s’être immergé dans ce flot de souvenirs qui, brassés, multiplient les échos, il  pourra à son tour, s’il le souhaite, laisser sa voix rejoindre ce courant d’histoires, jamais tari, jamais figé.

« On a besoin d’entendre les histoires des autres. Une histoire n’existe jamais seule, elle existe comme motif d’un tissage beaucoup plus vaste. Pour qu’une histoire puisse se ranimer, trouver un nouvel élan, se frayer un chemin insoupçonné, il lui faut entrer en résonance avec d’autres. On a besoin d’entendre les autres nous raconter leurs souvenirs, afin que les nôtres respirent. Entendre ces souvenirs se matérialiser dans un souffle, une voix, une langue, pour que les nôtres renouent avec leur voix, leur langue. Se baigner dans les souvenirs des autres, pour que le passé ruisselle, que le présent vive, que demain soit ouvert. »

 

_________________________________

Biographies :

Jean-Philippe  Gross (France, 1979)

Au croisement des musiques électroniques et instrumentales, Jean-Philippe Gross développe un rapport physique au son, jouant avec les ruptures et les phénomènes acoustiques. Il a travaillé pour le théâtre avec Léa Drouet, Gaël Leveugle et régulièrement pour la danse avec Marie Cambois. Il a aussi composé la pièce « Cutting Lines » pour l’ensemble Dedalus, et « Sécante » pour le projet Phonoscopie de Thierry Madiot et Yannick Miossec (Sonic Protest). En concert, il collabore avec John Hegre (en duo au sein de Black Packers et en quartet avec Greg Pope et Xavier Quérel), Clare Cooper (Nevers), Jean-Luc Guionnet (Angle), Jérôme Noetinger, Axel Dörner, Stéphane Garin. Programmateur  au sein de l’association Fragment, d’octobre 2001 à juin 2009  (Metz, France), il est par ailleurs membre du collectif d’artistes  La distillerie collective depuis 2013.  Plus d’informations

Soline de Laveleye (Belgique)

Soline de Laveleye, aujourd’hui basée à Jérusalem  écrit de la poésie, des nouvelles, des contes, des romans, parmi lesquels La chambre, paru au Tétras-Lyre, La Grimeuse, chez M.E.O. et Les phrases de la mâcheuse, chez Maelström. Elle publie régulièrement des textes dans des revues comme Marginales, le Journal des Poètes, etc. Elle a également publié des récits dans la veine journalistique.  Soline de Laveleye  collabore avec des artistes visuels, notamment pour ses livres.  Elle a été lauréate du Grand Concours de Nouvelles de la Fédération WBI en 2005 et la lauréate littéraire de la Fondation Horlait-Dapsens en 2009. En 2017, le prix Hubert Krains lui a été décerné pour trois recueils de poèmes inédits, BrindillesLe galet et …gioa morte rossa…
Elle est née à Bruxelles, a vécu autour de la Méditerranée, en Belgique et en Afrique de l’Est. Elle est aujourd’hui basée à Jérusalem.

 Ragnar Chacin (France)

Ragnar Chacin, né à Caracas, est diplômé de l’École Supérieure d’Études Cinématographiques de Paris ainsi que de l’Université de Paris VIII où il a participé à  l’Atelier de Réalisation Documentaire de la réalisatrice Claire Simon. Il travaille comme réalisateur, vidéaste et chef opérateur et mène en parallèle une activité de photographe documentaire ainsi que de metteur en scène, producteur et performer de spectacle vivant.  Comme photographe, il a notamment signé des travaux concernant les Indiens Kuna Yala du Panamá, les communautés paysannes au Venezuela et les missions de Médecins du Monde en Angola,  mais aussi des expositions multimédia comme Pop. Density 5k/km2, Zihuatlali, terre de femmes, Désert(s), Histoires Urbaines, La Comédie Urbaine et Animal Tracassé. Il est co-fondateur du collectif d’artistes StilL créé au Mexique en 2009. Il travaille actuellement entre Paris, Jérusalem, Oxford et Mexico.

Infos pratiques : https://www.musraramixfest.org.il/ 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *